Rencontres pro

Soucieuse de participer à la vie professionnelle de son secteur d’activité que sont les Arts de la rue, Lacaze aux sottises a le plaisir d’accueillir chaque année des Rencontres Professionnelles.

bulles de dialogues rouges

La rue fait salon

Conversations - Tout Public

Samedi 25 juillet

De 11h à 19h au Jardin public

 

Sur le mode du « je me souviens… » de Georges Perec, Les conversations utopiques vous invitent à partager vos souvenirs du festival et des arts de la rue autour d’un café, d’un thé et de quelques douceurs. Premières rencontres, Premiers émois, histoires au long cours et souvenirs mémorables sont au programme. L’invitation vaut pour tous ceux, artistes, publics, bénévoles, qui ont envie de se poser un moment au calme dans le foisonnement du festival. Papiers, crayons, videos, sons, toutes vos contributions seront accueillies. L’idée est de partager ce qui fait notre culture commune dans les festivals d’arts de la rue. Retrouvez Les conversations utopiques tout l’été aux festivals Graines de Rue, Coté Jardin, Rues et Vous, Fête des Sottises et Musicalarue. Une coproduction Lacaze aux Sottises et les Conversations Utopiques

gens discutant en cercle

La caus'rue

Causerie et débat - Tout public

Dimanche 26 juillet

A 11h au Jardin public

 

Organisée par la Fédération des arts de la rue Grand’rue en partenariat avec le CNAREP sur le pont de la Rochelle - l’un des 13 Centres Nationaux Arts de la Rue et de l’Espace Public existant en France, une Caus’Rue est une causerie-débat dans l’espace public sur une thématique donnée, une conférence courte - de 20 mn à 30 mn, animée par un intervenant qualifié sur un thème choisi. Tel un spectacle, la caus’rue est pensée comme un moment qui se met en scène et se doit d’être participatif, vivant et convivial.

 

Nous inviterons cette année Alec Somoza (compagnie Avec des Géraniums) et Mathilde Defromont (compagnie Les Involtes), qui se sont formés aux techniques d’animation participative, à réfléchir avec nous à une proposition inclusive et ludique pour amener le public le plus large à s'interroger sur ce qui fait espace public. Cette nouvelle expérience convierait donc l’audience réunie à une « sorte » de spectacle (en forme de débat mouvant) pour faire s'exprimer les esprits et les corps.